Slider

 


 

ORIGINE ET HISTOIRE DU “CASALTA di Pesa

 

Le “Domaine de Casalta”, situé dans la localité Casalta di Pesa, appartenant à la commune de Castellina, se trouve au cœur du Chianti, précisément sur la frontière séparant les provinces de Sienne et Florence. Les agglomérations rurales situées dans les petites vallées formées par les nombreux cours d’eau modestes qui se jettent dans les fleuves plus importants de la régions, tels que le Pesa, le Greve et l’Arbia, remontent à l’époque étrusco-romaine.
Le territoire compris entre Sienne et Florence a toujours assuré des conditions favorables au développement de l’agriculture: la douceur de ses collines, caractérisées par une altitude moyenne d’environ 400 mètres, a permis aux hommes de réaliser un milieu dans lequel agriculture, culture et nature cohabitent parfaitement, créant un paysage fortement suggestif.

 

La présence d’agglomérations fixes depuis l’antiquité est largement documentée: les tumulus étrusques de Castellina et la présence d’une toponymie d’origine visiblement latine sont des signes importants de l’existence d’établissement humains qui remontent au moins à l’époque romaine.
C’est justement dans la commune de Castellina, sur le versant occidental de la haute vallée de Pesa, au niveau de la frontière qui sépare les provinces de Florence et de Sienne, que furent érigés deux villages ruraux qui prirent tous deux le nom de Grignano, (du nom latin d’un ancien propriétaire, “Agrinius”).
La présence de deux petites églises paroissiales est documentée depuis le XIIIe siècle dans les deux villages ; elles appartiennent toutes deux à l’église de San Leolino a Panzano: la première, Santa Maria a Grignano, existe encore à ce jour; la seconde, Sant’Andrea a Grignano, s’élevait à l’endroit où se trouve aujourd’hui la petite agglomération de Ponte del Molin Nuovo.
Au bas Moyen Âge, avec la diffusion du système des domaines, des établissement isolés sont nés tout autour. L’un des premiers fut Grignanello, dans les environs duquel se trouve aussi l’agglomération rurale de Casalta di Pesa.

 

La beauté et la richesse de ces zones constituèrent, dans certains contextes historiques, également une condamnation: les affrontements entre les villes toscanes pour s’assurer le contrôle et les impôts de cette région durèrent de longs siècles; toute la Divine Comédie de Dante raconte les vieilles haines et les guerres sanglantes entre les différentes factions toscanes (il suffit de nommer deux des personnages les plus célèbres de l’œuvre, Farinata degli Uberti et le Comte Ugolino: “Le massacre et le grand carnage/Qui ont fait que l’Arbia en fut teinté de rouge”, Enfer, chant X.

 

Entre la fin du XVIe siècle et le début du XVIIe, la transformation du système des domaines en système de fermes provoqua une intense activité de construction, avec la naissance des premières fermes en maçonnerie, pour exploiter au mieux un terrain qui permettait de produire vin, huile et blé d’une qualité exceptionnelle et inégalable, de véritables dons de la nature. C’est à cette période que naquit l’agglomération rurale fortifiée de Casalta di Pesa; cette réalisation fut dictée par une exigence concrète: les incursions incessantes des armées de Sienne et de Florence, qui continuaient à se disputer les terres fertiles du Chianti comprises entre les deux villes, obligèrent à construire une structure défensive efficace, permettant de résister aux éventuelles attaques. Les caractéristiques de la maçonnerie des fortifications au nord et au sud ainsi que le vieux four, qui existent encore aujourd’hui, montrent de façon évidente leur âge respectable: ils ont été construits entre la fin du XVIe et le début du XVIIe.

 

Les registres de la population de Sant’Andrea a Grignano, auprès des Archives d’État de Florence, montrent que de 1585 à 1778 Grignanello et Casalta di Pesa firent partie du patrimoine de la famille florentine Galilée. Le blason de la famille du fondateur de la méthode scientifique moderne est présent dans la partie originelle de la construction. Galilée a très probablement passé ici, en compagnie de sa fille adorée Virginia, de longues périodes de réflexion et de repos forcé, étant donné la sévérité de sa condamnation à la résidence forcée par le tribunal de l’Inquisition.
Le premier témoignage iconographique de l’agglomération rurale de Casalta di Pesa remonte à 1825, lorsque fut constitué le premier “Cadastre rural Toscan”. L’établissement est représenté en plan et c’est un exemple typique de maison de campagne à extension continue, fruit d’interventions réalisées pour répondre à l’évolution des exigences en matière d’habitation des familles fermières qui y vivaient. Le bâtiment montre clairement cette stratification historique, avec l’ajout de dépendances à un corps de bâtiment plus ancien, réalisées entre la fin du XVIe siècle et le début du XVIIe.
La cabane située en aval du corps de ferme principal en est un exemple, elle a gardé les caractéristiques d’origine et elle se présente encore sous la forme qui lui a été donnée à l’époque de sa construction, attribuable à la fin du XIXe siècle.
Cette construction a remplacé la cabane d’origine, représentée dans le cadastre du XIXe, dont les structures de fondation en maçonnerie encore visibles ont été utilisées pour la réalisation de la piscine panoramique, placée dans une position qui permet de voir au nord-est le bourg de Panzano et d’où la vue embrasse tout le territoire du Coq noir, l’un des paysages les plus beaux et les plus évocateurs de notre pays